Phlébologie - annales vasculaires

Rechercher

Saisissez un ou plusieurs mots-clés, séparés
par un espace :

Accès aux articles

Par numéro Par titre
Par auteur    Par mots-clés

   Panier

Aucun article

   Porte document

Aucun document

Bibliothèque   

Article

          

Légende :   porte-documentDocument en accès libre     Panier Article payant

Auteurs / Authors Titre et mots clés / Title and keywords  

n° 2
Juin 2011

Schadeck M.
Uhl J.F.
Cornu-Thenard A.
 

Complications de lâ'échosclérose de la petite veine saphène. Étude sur une cohorte de 4 984 patients

 

Complications of ultrasound-guided sclerotherapy of the small saphenous vein. Study on a cohort of 4 984 patients

Ajouter au porte document

Résumé :

À partir d’une population de 4 984 patients qui ont tous été traités par échosclérose en raison de l’importance de leur pathologie variqueuse, l’auteur a étudié de façon prospective l’existence d’effets indésirables, mineurs ou graves survenant après ce type de traitement.

La petite veine saphène (PVS) est connue pour ses risques thérapeutiques liés à son environnement vasculaire artériel et l’échosclérose peut ainsi permettre de les réduire.

884 petites veines saphènes pour 776 patients ont ainsi bénéficié d’une échosclérose au cours de 2 224 séances.

Produits utilisés : Toujours à forte concentration, ils ont été successivement du Lugol 4 à 6 %, du tétradécyl sulfate de sodium [TDS] à 3 % et du polidocanol (Pol) à 3 %. Ce dernier a été injecté indifféremment sous forme liquide ou mousse. Les volumes injectés n’ont jamais dépassé 3 mL.

Résultats : Aucun échec n’a été observé, mais 3 patients n’ont pu être contrôlés.

• Des effets indésirables mineurs : à type de scotomes, migraines, pigmentations ou oedèmes, ont été observés, mais ils ne font pas l’objet d’une analyse statistique, contrairement aux réactions inflammatoires qui surviennent dans 2,1 % des cas.

• Des effets indésirables graves : ont rassemblé 14 thromboses veineuses profondes ou musculaires (TVP) et une nécrose cutanée. Pour les TVP, il existe une différence significative entre le TDS, plus agressif et le Pol (p < 0,0001). Certaines de ces TVP étaient associées à une thrombophilie.

• Entre la forme liquide et la forme mousse du même agent sclérosant, le Pol, on observe 3,5 fois plus de TVP avec la forme mousse qu’avec la forme liquide.

• La nécrose cutanée a été secondaire à une injection de la PVS à mi-mollet en 1995.

Conclusion : L’échosclérose de la veine petite saphène, outre son efficacité aujourd’hui parfaitement reconnue, représente un acte thérapeutique sûr, même si notre vigilance doit être maintenue et la survenue des TVP réduite.

Summary :

In a population of 4984 patients who were all treated with US-guided sclerotherapy for severe varicose veins, the authors conducted a prospective study on the onset of mild or severe side effects following this type of treatment.

The small saphenous vein (SSV) is known for the therapeutic risk associated with the neighboring arterial bed, and US-guided sclerotherapy can reduce these risks. US-guided sclerotherapy was used to treat 884 small saphenous veins in 776 patients over a total of 2 224 sessions.

Products used: Always in high concentrations, were Lugol 4 to 6%, Sodium tetradecyl sulfate [STS] at 3% and Polidocanol (Pol) at 3%). The latter was injected either as a liquid or foam. The volumes injected were never greater than 3 mL.

Results: No treatment failures were reported, but there was no follow-up in 3 patients.

• Mild side effects: scotomas, migraines, pigmentations and edema were reported, but no statistical analysis was conducted for these, as well as inflammatory reactions, which occurred in 2.1% of patients.

• Severe side effects: included 14 cases of deep vein or muscular thrombosis (DVT) and one case of skin necrosis. For the DVT, there was a significant difference between STS, the most aggressive, and Pol (p < 0.0001). In some of these cases the DVT was associated with thrombophilia.

• Concerning Pol, there were 3.5 times as many DVTs with the foam therapy as with the liquid therapy.

• The case of cutaneous necrosis was subsequent to a mid-calf injection into the SSV in 1995.

Conclusion: US-guided sclerotherapy of the small saphenous vein is generally acknowledged as a safe, effective treatment, though practitioners must remain vigilant, and the number of cases of DVT must be reduced.


          

Société française de Phlébologie

LA REVUE INTERNATIONALE DE PHLÉBOLOGIE

Organe officiel de la Société Française de Phlébologie

Phlébologie-Annales Vasculaires
Organe officiel de la Société Française de Phlébologie
Rédacteur en chef : François-André ALLAERT - Directeur de la Publication : Albert-Claude BENHAMOU - contact@revue-phlebologie.org

Edition - Publicité - Abonnements : Editions Phlébologiques Françaises
Siège Social : 29, rue d’Anjou - 75008 Paris - Tél. : 01 45 33 02 71 - Fax : 01 58 45 15 77 - De l’étranger = Tél. : 33 (0)1 45 33 02 71 - Fax : 33 (0)1 58 45 15 77
Site : http://www.revue-phlebologie.com - E-mail : courrier@sf-phlebologie.org

Conception, réalisation : bialec