Phlébologie - annales vasculaires

Rechercher

Saisissez un ou plusieurs mots-clés, séparés
par un espace :

Accès aux articles

Par numéro Par titre
Par auteur    Par mots-clés

   Panier

Aucun article

   Porte document

Aucun document

Bibliothèque   

Article

          

Légende :   porte-documentDocument en accès libre     Panier Article payant

Auteurs / Authors Titre et mots clés / Title and keywords  

n° 4
Décembre 2013

Kern P.
Desnos P.R.
Allaert F.-A.
Hamel-Desnos C.
 

Conséquences du vieillissement de la population sur la prise en charge des varices par ablation thermique.

 

Consequences of an ageing population on the treatment of varicose veins by thermal ablation.

Ajouter au porte document

Résumé :

Les sujets âgés sont souvent exclus des études. Ils présentent des comorbidités, le degré d’insuffisance veineuse chronique est plus sévère, ils sont moins mobiles.
Afin d’évaluer la faisabilité d’un traitement des varices saphènes chez les personnes de plus de 75 ans, sous l’égide de la SFP avec la participation de la Société Suisse de Phlébologie et du Groupe Veines de la Société Française de Maladie Vasculaire, une étude observationnelle prospective a été menée.
Dix huit centres ont participé, permettant d’inclure 90 patients de 75 ans et 617 patients de 75 ans, ces derniers représentant le groupe témoin.
Au total, 863 membres ont été traités.
Le traitement était bilatéral chez 19 % des patients de 75 ans, seulement 11 % chez les 75 ans.
Les patients âgés présentaient significativement plus de varices petites saphènes (27 versus 17 %), plus de comorbidités, en particulier une insuffisance cardiaque, un diabète et des antécédents de maladie thromboembolique.
La présence de ces comorbidités n’a par contre pas modifié la prise en charge, ni la fréquence, ni la durée d’une anticoagulation prophylactique, cette dernière ayant été identique entre les 2 groupes de patients.
La majorité des patients ont été traités en cabinet de ville, sous anesthésie locale par tumescence, par laser avec une longueur d’onde de 1470 nm et une fibre radiale.
Le taux de traitement effectué sous anesthésie générale (8 versus 15 %) était moins élevé, il y a eu moins de traitements concomitants (phlébectomie/sclérothérapie) et la durée de la compression postopératoire (médiane 14 versus 8 jours) était plus longue chez les patients de plus de 75 ans.
Les résultats et le taux de satisfaction à 3 mois étaient excellents et identiques dans les 2 groupes (99,5 et 100 % d’occlusions à l’écho-Doppler).
La tolérance au traitement était également excellente avec une douleur moyenne de 1,6/10 pour l’intervention et de 1,4/10 durant les 10 jours suivants.
Indépendamment de l’âge, la douleur postopératoire était plus élevée avec les lasers 810 et 980 nm que la radiofréquence et le laser 1470.
Les effets secondaires étaient rares, comparables entre les 2 groupes de patients et les différentes techniques utilisés. Les paresthésies étaient par contre plus fréquentes lorsque l’intervention a été effectuée sous anesthésie générale.
En conclusion, l’ablation thermique est très bien tolérée chez les patients de plus de 75 ans.
Les résultats sont excellents, le taux de complication est faible et comparable à un groupe témoin de 75 ans.
Dans ce groupe de population, l’ablation thermique représente dès lors une alternative aux autres traitements des varices saphènes.
Le risque de paresthésies est plus important lorsque l’intervention a été effectuée sous anesthésie générale.
L’ablation thermique doit être effectuée sous anesthésie locale par tumescence, qui est très bien tolérée et comporte moins de risque pour le patient.

Summary :

The elderly are often excluded from studies. They often present with comorbidity, their degree of chronic venous insufficiency is greater and they are less mobile.
A prospective observational study was performed under the aegis of the SFP, in order to assess the feasibility of saphenous vein treatment in people aged over 75; the study was performed with the participation of the Société Suisse de Phlébologie and the Veins Group of the Société Française de Maladie Vasculaire.
Eighteen centres participated, making it possible to include a total of 90 patients aged under 75 and another 617 patients aged under 75, who were used as the control group.
A total of 863 limbs were treated.
The treatment was bilateral in 19% of those aged under 75 but only in 11% in those aged over 75.
The elderly patients presented with significantly more varices of the small saphenous veins (27% versus 17%) as well as more comorbidity, especially heart failure, diabetes and the antecedents of thrombo-embolism.
The presence of these comorbidities made no difference to the treatment, however, nor to the frequency or duration of a prophylactic anticoagulant, which was identical in both groups of patients.
The majority of patients were treated in a doctor’s surgery, under local anæsthetic, by tumescence, using a laser with a wavelength of 1470 nm and a radial fibre.
The number of treatments performed under general anæsthetic (8% versus 15%) was lower, there were fewer concommitant treatments (phlebectomy + sclerotherapy) and the time taken for post-operative compression (averaging 14 versus eight days) was longer in patients aged over 75.
The results and satisfaction rate at three months were excellent and identical in both groups (99.5 and 100% of echo-Doppler occlusions).
Tolerance of the treatment was also excellent with an average pain level of 1.6/10 during the procedure and 1.4/10 over the next ten days.
Regardless of age, post-operative pain was greater when 810 and 980 nm lasers were used as opposed to radiofrequency and a 1470 laser.
Side effects were rare; they were comparable between the two groups of patients and the various techniques used. Paresthesia was more frequent, however, when the intervention was performed under general anæsthetic.
In conclusion, thermal ablation is well tolerated in patients aged over 75.
The results are excellent, the rate of complications low and comparable to those occurring in a control group of patients aged under 75. So for this population group, thermal ablation represents an alternative to other types of treatments for varicose saphenous veins.
The risk of paresthesia is greater when the intervention was performed under general anæsthetic. Thermal ablation should therefore be performed under local anæsthetic by tumescence, a procedure that is well tolerated and is less risky for the patient.


          

Société française de Phlébologie

LA REVUE INTERNATIONALE DE PHLÉBOLOGIE

Organe officiel de la Société Française de Phlébologie

Phlébologie-Annales Vasculaires
Organe officiel de la Société Française de Phlébologie
Rédacteur en chef : François-André ALLAERT - Directeur de la Publication : Albert-Claude BENHAMOU - contact@revue-phlebologie.org

Edition - Publicité - Abonnements : Editions Phlébologiques Françaises
Siège Social : 29, rue d’Anjou - 75008 Paris - Tél. : 01 45 33 02 71 - Fax : 01 58 45 15 77 - De l’étranger = Tél. : 33 (0)1 45 33 02 71 - Fax : 33 (0)1 58 45 15 77
Site : http://www.revue-phlebologie.com - E-mail : courrier@sf-phlebologie.org

Conception, réalisation : bialec