Phlébologie - annales vasculaires

Rechercher

Saisissez un ou plusieurs mots-clés, séparés
par un espace :

Accès aux articles

Par numéro Par titre
Par auteur    Par mots-clés

   Panier

Aucun article

   Porte document

Aucun document

Bibliothèque   

Article

          

Légende :   porte-documentDocument en accès libre     Panier Article payant

Auteurs / Authors Titre et mots clés / Title and keywords  

n° 2
Juin 2014

Uhl J.F.
Benigni J.P.
Cornu-Thenard A.
 

Étude anatomique des veines des membres inférieurs sous compression médicale : explication d'un paradoxe par la mesure de la pression intramusculaire.

 

Relationship between medical compression and intramuscular pressure as an explanation of a compression paradox.

Ajouter au porte document

Résumé :

Contexte : À partir d’une étude anatomique avec modélisation tridimensionnelle des veines de jambe par IRM en position debout, nous avons montré récemment qu’une compression médicale exerçant une pression d’interface (PI) de 22 mmHg, réduit significativement le calibre des veines profondes, mais paradoxalement n’a que peu d’effet sur les veines superficielles en orthostatisme.

Objectifs : Expliciter ce paradoxe de la compression, c’est-à-dire montrer que le calibre des veines profondes de jambe, en position debout, peut être diminué par des pressions inférieures à celles de veines superficielles. Tenter d’expliquer ce paradoxe par l’étude de la corrélation entre la PI exercée par la compression et la pression intramusculaire (PIM) du mollet.

Matériel et méthodes : 1. Une étude utilisant l’IRM debout a été réalisée chez 12 sujets (dont 4 sujets porteurs de varices).
À partir des coupes réalisées en T2 sur une hauteur de 15 cm sur partie haute du mollet, nous avons utilisé le logiciel Winsurf® pour faire une modélisation 3D des éléments anatomiques de la jambe, en particulier chaque groupe de veinesainsi que les compartimentsmusculaires. Ceci a permis de mesurer leurs variations de volume en fonction de la position et de la PI exercée par la compression.

2. Utilisant 10 jambes de 5 sujets sains, nous avons étudié les effets engendrés par différentes pressions d’interface sur la PIM du muscle gastrocnémien médial.
La pression d’interface était produite par un brassard à tension et contrôlée par un système Picopress® placé sous le brassard.
La pression intramusculaire a été mesurée avec une aiguille 21G connectée à un manomètre.
Les PIM ont été enregistrées en position couchée et debout immobile en augmentant la pression du brassard de 0 à 50 mmHg tous les 10 mmHg.

Résultats :

Étude 1 : Avec une PI de 22 mmHg en position debout, on observe une réduction de calibre très significative des veines profondes (surtout des veines fibulaires et soléaires) mais pas de changement des veines superficielles. Pour comprimer ces dernières, il faut une pression supérieure d’environ 60 mmHg.

Étude 2 : En position couchée au repos, une pression d’interface de moins de 20 mmHg ne modifie pas significativement la pression intramusculaire. Au contraire, une parfaite corrélation linéaire (r = 0,99) est observée avec des pressions croissantes de 20 à 50 mmHg. Des résultats identiques sont retrouvés en position debout.

Conclusion : Cette étude a montré qu’en position debout, une pression d’interface de 22 mmHg provoque une augmentation significative de la pression intramusculaire du jumeau médial de 32 à 54 mmHg. Pendant le même temps, chez ces sujets sains, la pression sous-cutanée reste proche de celle du brassard, soit 22 mmHg.

Cette dernière pression est insuffisante pour comprimer les veines superficielles en position debout, alors qu’à 54 mmHg on observe une nette réduction de calibre des veines profondes.

Ceci est en accord avec le paradoxe de la compression retrouvé dans notre première étude.

Summary :

Background: Using standing MRI, we recently showed that medical compression, providing an interface pressure (IP) of 22 mmHg, significantly compressed the deep veins of the leg but not, paradoxically, superficial varicose veins.

Objective: To provide an explanation for this compression paradox by studying the correlation between the IP exerted by medical compression and intra-muscular pressure (IMP).

Material and methods: In ten legs of five healthy subjects, we studied the effects of different IPs on the IMP of the medial gastrocnemius muscle.

The IP produced by a cuff manometer was verified by a Picopress® device. The IMP was measured with a 21G needle connected to a manometer.

Pressure data were recorded in the prone and standing positions with cuff manometer pressures of from 0 to 50 mmHg.

Results:

1/ In the prone position, an IP of less than 20 did not significantly change the IMP.

2/ On the contrary, a perfect linear correlation with the IMP (r = 0.99) was observed with an IP from 20 to 50 mmHg. We found the same correlation in the standing position.

Conclusion: We found that an IP of 22 mmHg produced a significant IMP increase from 32 to 54, in the standing position.

At the same time, the subcutaneous pressure is only provided by the compression device, on healthy subjects.

In other words, the subcutaneous pressure plus the IP is only a little higher than 22 mmHg, a pressure which is too low to reduce the caliber of the superficial veins.

This is in accordance with our standing MRI 3D anatomical study which showed that, paradoxically, when applying low pressures (IP) the deep veins are compressed while the superficial veins are not.


          

Société française de Phlébologie

LA REVUE INTERNATIONALE DE PHLÉBOLOGIE

Organe officiel de la Société Française de Phlébologie

Phlébologie-Annales Vasculaires
Organe officiel de la Société Française de Phlébologie
Rédacteur en chef : François-André ALLAERT - Directeur de la Publication : Albert-Claude BENHAMOU - contact@revue-phlebologie.org

Edition - Publicité - Abonnements : Editions Phlébologiques Françaises
Siège Social : 29, rue d’Anjou - 75008 Paris - Tél. : 01 45 33 02 71 - Fax : 01 58 45 15 77 - De l’étranger = Tél. : 33 (0)1 45 33 02 71 - Fax : 33 (0)1 58 45 15 77
Site : http://www.revue-phlebologie.com - E-mail : courrier@sf-phlebologie.org

Conception, réalisation : bialec