Phlébologie - annales vasculaires

Rechercher

Saisissez un ou plusieurs mots-clés, séparés
par un espace :

Accès aux articles

Par numéro Par titre
Par auteur    Par mots-clés

   Panier

Aucun article

   Porte document

Aucun document

Bibliothèque   

Article

          

Légende :   porte-documentDocument en accès libre     Panier Article payant

Auteurs / Authors Titre et mots clés / Title and keywords  

n° 3
Septembre 2014

Crebassa V.
Roucaute T.
Guex J.J.
Allaert F.-A.
 

Hérédité et maladie veineuse : la fin du dogme de l'hérédité maternelle dominante ?

 

Heredity and chronic venous disorders: the end of the dogma of a predominant maternal heredity?

Ajouter au porte document

Résumé :

Objectif : Évaluer le facteur héréditaire des maladies veineuses chroniques (MVC) après ajustement sur le sexe et l’âge et calculer l’odd ratio lié aux antécédents paternels et maternels de maladie veineuse.

Méthodes : Étude épidémiologique conduite en pratique médicale quotidienne de médecine générale.

Chaque médecin généraliste décrivait durant 2 jours consécutifs l’état veineux de tous les patients qui le consultaient quelle que soit la raison de la consultation et recueillait leurs antécédents veineux familiaux et personnels.

Les odds ratio (OR) et leur intervalle de confiance à 95% ont été calculés après ajustement sur le sexe et l’âge dans un modèle de régression logistique.

Résultats : Parmi les 21 319 patients, 60,4% ont des antécédents familiaux de MVC : paternelle unilatérale 7,5 %, maternelle unilatérale 40,9 %, bilatérale: 12,0 %.

La prévalence des MVC est de 58,8% de la population totale, de 38,2% en l’absence d’antécédents familiaux, de 67,0% en cas d’hérédité paternelle unilatérale, 71,3% en cas d’hérédité maternelle unilatérale et de 79,2 % en cas d’hérédité bilatérale (p < 0,0001).

Après ajustement sur l’âge et le sexe, les résultats montrent des résultats significatifs (p < 0,0001) avec un OR de 3,2 [2,8;3,6] en cas d’hérédité paternelle unilatérale, de 3,4 [3,2;3,7] en cas d’hérédité maternelle unilatérale et de 5,6 [5,0;6,2] pour une hérédité bilatérale.

Dans le contexte d’antécédents bilatéraux, l’odd ratio est de 5,0 chez les femmes et 8,4 chez les hommes.

La présence d’un risque héréditaire augmente la fréquence et la gravité de la maladie quel que soit le groupe d’âge étudié (p < 0,0001).

Conclusion : Cette étude confirme le facteur de l’hérédité de la maladie veineuse, mais ses résultats, en particulier celles menées séparément chez les femmes et les hommes, pourrait remettre en question le caractère maternel prédominant de l’hérédité des MVC.

Summary :

Objective: Evaluate the heredity factor of the chronic venous disorders (CVD) after adjustment on sex and age and calculate the odd ratio linked to mother or/and father past history of venous diseases

Methods: Epidemiological study conducted in daily medical practice of medical practitioners.

Each general practitioners described during 2 consecutive days the venous status of all patients consulting them whatever the reason of the consultation and recorded their familial past-history of venous disorders.

Odd ratio and their 95% confidence interval were calculated after adjustment on sex and age in a logistic regression model.

Results: Among 21319 patients, 60.4% have a familial history of CVD: unilateral paternal 7.5% unilateral maternal 40.9 %, bilateral: 12.0 %.

The prevalence of CVD is 58,8 % in the global population, 38.2% in the absence of parental history, 67.0% for unilateral paternal history , 71.3 % for unilateral maternal history and 79.2% for bilateral familial history (p < 0.0001).

After adjustment on age and sex, results show significant (p < 0.0001) OR of 3.2 [2.8;3.6] for unilateral paternal history of 3.4 [3.2;3.7] for maternal history and of 5.6 [5.0;6.2] for a history in both parents.

In the context of a history in both parents, the odds ratio is 5.6 for women and 8.4 for men.

If there was a hereditary risk, the frequency and severity of the illness were greater, regardless of the age group studied (P < 0.0001).

Conclusion: This study confirms the heredity factor of the venous disease but its results, especially those conducted separately in women and men, could call into question the maternal predominant character of the CVD heredity.


          

Société française de Phlébologie

LA REVUE INTERNATIONALE DE PHLÉBOLOGIE

Organe officiel de la Société Française de Phlébologie

Phlébologie-Annales Vasculaires
Organe officiel de la Société Française de Phlébologie
Rédacteur en chef : François-André ALLAERT - Directeur de la Publication : Albert-Claude BENHAMOU - contact@revue-phlebologie.org

Edition - Publicité - Abonnements : Editions Phlébologiques Françaises
Siège Social : 29, rue d’Anjou - 75008 Paris - Tél. : 01 45 33 02 71 - Fax : 01 58 45 15 77 - De l’étranger = Tél. : 33 (0)1 45 33 02 71 - Fax : 33 (0)1 58 45 15 77
Site : http://www.revue-phlebologie.com - E-mail : courrier@sf-phlebologie.org

Conception, réalisation : bialec